Dylan Cote

DÉVISAGER

OPSIOMASQUES

FLUENCE

EARTHSATZ

MANU LE MALIN
A/V SET

EXPAND

DÉVISAGER

M-I-L-D

ERSILIE

VISION /
VISION

DÉSCALIER

TWOFOLD

BABEL BRUIT

réalité virtuelle / sculpture sur bois / techno-animisme

flux / insalubrité numérique / interactivité ambiante

univers de poche / photogramétrie au carré / live AV

sordidités lumineuses / scénographie vidéo

design fiction / data pour ton bien / recherche

corps en kit / identité fragmentée / installation foraine

rêve lucide / 3D / clip divagant

ville / lumière / diffraction interactive

fenêtres à fictions / 3D / webdesign expérimental

dés / escaliers / mot-valise

signal vivant / univers graphique / clip épileptique

atomisation pixellaire / brouillage signal / vidéo-mapping

Dévisager s’intéresse à la considération cartésienne du corps, vu comme un système complexe composé d’éléments mécaniques formant un tout fonctionnel. Cette vision machiniste, plus que jamais présente aujourd’hui et extrapolée par l’idéologie transhumaniste, transforme notre rapport à nous-mêmes en faisant du corps un objet de consommation comme un autre, remplaçable et améliorable.

Dans une atmosphère chirurgicale et technologisée, ce dispositif découpe l’image du visage du spectateur en plusieurs parties et les projette sur une grille. Le visage est décomposé : l’expression « dévisager » prend tout son sens (dé-visager). L’installation permet ainsi d’appréhender cet élément corporel représentatif de notre individualité de manière fragmentée, mettant en avant les éléments constitutifs plutôt qu’un ensemble uni. L’image de l’individu n’est littéralement plus que fragments interchangeables.

Installation réalisée avec Incogito